Nous voyons fleurir sur le web depuis quelque temps le mot vapoteuse. Cela vient semer une confusion entre ce dernier et la cigarette électronique. Vous vous demandez probablement les réelles différences qui existent entre ces deux appellations ? Y en a-t-il réellement ? Si oui, lesquelles ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir à ce propos dans cet article.

Définition, avantages et origines du vaporisateur (la vapoteuse)

Initialement appelée vaporisateur, la vapoteuse est un appareil électronique utilisé pour chauffer les herbes afin qu’elles produisent de la vapeur. Ce faisant, il permet aux herbes de relâcher leurs composants. L’évaporation des substances présentes dans les extraits de plante est facilitée par le chauffage. Le vaporisateur est utilisé pour la consommation du cannabis ainsi que d’autres psychotropes. Il présente ainsi de nombreux avantages.

  • La matière n’est pas en combustion avec le vaporisateur : en effet, elle ne produit aucune fumée.
  • Pas de particule toxique (benzène, goudron, etc.) dans la matière qui est générée.
  • L’inhalation de la fumée est beaucoup plus saine.
  • L’appareil ne produit pas de cendre : l’herbe utilisée change seulement de couleur.

Le nom de cet appareil servant à vaporiser a une source. Depuis quand parle-t-on de la vapoteuse ?

En réalité, le nom « vapoteuse » est apparu récemment vers le deuxième semestre de l’année 2014 en France. Les expressions employées en ce temps sont : vapoteuse électronique et vaporisateur personnel. Elles sont employées pour remplacer l’e-cigarette ou la cigarette électronique.

Pourquoi le nom vapoteuse ?

Avant tout, il est important de préciser que ce glissement sémantique n’est pas propre à la langue française. Autrefois, la cigarette électronique était assimilée aux produits du tabac. Elle est victime de son amalgame. Cela lui donne une mauvaise image. Pourtant, elle n’a rien à avoir avec la cigarette classique. Les répercussions ont même été observées sur le plan législatif. Cet amalgame ne joue pas en faveur de la cigarette électronique.

Pour changer l’image qui est faite de l’utilisation de la cigarette électronique, un autre nom lui est donné. Il s’agit du terme « vapoter ». Ce terme s’est imposé en France. Il permet de qualifier l’acte d’inhaler la vapeur de la cigarette électronique. C’est donc pour cette raison que l’expression « vaporisateur personnel » ou « VP » est plus connue.

Avec ce changement sémantique, une baisse des critiques a été observée. Bien que ce terme ne soit pas encore totalement ancré dans la langue française, on le rencontre dans plusieurs autres langues. En effet, les Anglais par exemple l’appellent « personal vapporizer » et les Italiens parlent de « vapporizzatore personale ».

Qu’est-ce qui différencie la vapoteuse de la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un dispositif apparu pour révolutionner la cigarette classique. Avec celle-ci, on y trouve les mêmes sensations qu’en fumant. De même, elle est moins nocive. En général, on constate qu’elle présente les mêmes caractéristiques que celles énumérées sur la vapoteuse. Elle est notamment équipée d’un clearomiseur qui fonctionne avec un e-liquide.

Contrairement à la vapoteuse qui sert à vapoter, la cigarette électronique sert à fumer. En réalité, ce sont des jeux de mots, mais qui disent la même chose. À vrai dire, qui dit vapoteuse, dit cigarette électronique. Ce sont deux expressions qui désignent le même objet. Il n’y a donc pas de différence manifeste entre vapoteuse et cigarette électronique.