En plus de la mode et du style en général, j’ai une autre passion à laquelle je consacre beaucoup de mon temps. En effet, je dessine beaucoup, et je peins de temps à autre.

J’aime dessiner des choses qui viennent de mon imaginaire, bien que pour pouvoir illustrer ce qu’on veut, il faut d’abord savoir dessiner des objets du quotidien ou des paysages. C’est du dessin d’observation.

Grâce à ces techniques que j’ai pu apprendre, je sais maintenant retranscrire ce que j’ai dans la tête à tracer mes illustrations. Et car il n’y a rien de plus riche que l’imaginaire, je puise surtout dans mes rêves et mes cauchemars.

Cauchemars

Une bonne façon de banaliser des peurs irrationnelles

C’est une technique que je pratique depuis mon enfance. Quand j’étais petite fille, il m’arrivait souvent de me réveiller en pleurs car j’avais fait un cauchemar. Un en particulier revenait sans cesse au point que j’avais peur de m’endormir.

Ma mère m’a alors conseillé de dessiner ce qui me faisait si peur, et en le faisant, le cauchemar a perdu de son pouvoir sur moi, et j’ai pu dormir de nouveau tranquille.

Depuis, c’est une astuce que je continue de faire, et ça me réussit plutôt bien ! Mes illustrations commencent à avoir du succès, et pour ça, je ne remercierais jamais assez ma mère et mes cauchemars !